INTERVIEW René Raguénès, formateur-consultant indépendant INTERVIEW

Les encadrants ont un vrai rôle à jouer pour expliquer aux intervenants à domicile l’importance de la discrétion

René Raguénès, formateur-consultant indépendant Intervenir à domicile, c’est intervenir au coeur de l’intimité des personnes aidées souvent vulnérables et affaiblies. René Raguénès, formateur-consultant revient sur les types de discrétion auxquelles sont tenues les intervenants à domicile dans leur pratique professionnelle.

Confidentialité, discrétion, devoir de réserve, secret professionnel… A quelles obligations sont tenues les intervenants de l’aide à domicile ?

rene-raguenesRené Raguénès : Les intervenants à domicile doivent respecter une discrétion à l’égard des personnes aidées. Elle concerne la non divulgation des informations à « caractère secret » (article 226-13 du code pénal), telles qu’une maladie, des informations personnelles sur la situation des bénéficiaires (informations financières, familiales, etc.). Cette forme de discrétion doit être rappelée aux professionnelles dans les documents internes des services, comme le règlement intérieur. Mais les intervenants à domicile sont tenus à respecter également trois autres types de discrétion.

S'il vous plait Pour voir ce contenu. (Pas encore membre ? Adhérez maintenant !)
INTERVIEW René Raguénès, formateur-consultant indépendant
1 vote, 5.00 avg. rating (100% score)
X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.